L’Événement Stop !! Hibari-kun !

By mardi 25 février 2020Uncategorized

Cette année nous avons eu le plaisir de recevoir Hisashi Eguchi à l’occasion de la sortie du deuxième volume de Stop !! Hibari-kun !. Ce fut une visite riche en événement, entre dédicaces, interviews et remise de prix… L’occasion de faire un point sur cette venue particulière.

C’est au total environ 10 680 kilomètres que M. Eguchi a parcouru lors de sa venue. Il a déambulé dans les rues d’Angoulême, de Poitiers et de Paris. Dans la première pour participer au Festival International de la Bande dessinée, dans la deuxième pour une dédicace chez Canon et dans la capitale pour ravir deux librairies d’une séance de dédicaces. Au cour de ces séances ce sont à peu près 300 livres qui ont été signés !

Lors du festival, il a pu évoquer son parcours et son oeuvre à l’occasion d’une rencontre sur la scène de Mangacity. Scène où il est aussi monté soutenir Aurélien Estager, son traducteur, à l’occasion de la remise du Prix Konishi qui récompense la meilleure traduction de manga en français.

Hisashi Eguchi & Aurélien Estager – Remise Prix Konishi – ©France 3 Poitou-Charentes

En plus de toutes les interviews, nous avons eu l’occasion de lui poser trois questions :

Comment est né Hibari ? Quelle était l’idée à l’origine ? 

C’était une sorte d’antithèse contre la tendance des « love comé(die) » des années 80, qui étaient surtout présentes dans les grands magazines pour garçons (les shonen manga shi) comme SHÔNEN JUMPE, SHÔNEN MAGAZINE, SHÔNEN SUNDAY, SHÔNEN CHAMPION, SHÔNEN KING.

Mon idée, au début, était de vraiment gêner et perturber les lecteurs avec une love comé différente.

Vous tournez en dérision les yakuzas, n’avez-vous jamais eu de problèmes avec eux ?

Je n’ai jamais eu ce genre de problème. J’en ai toujours fait un sujet de plaisanterie.

Il plus facile de faire rire du pouvoir, des personnes arrogantes, des traditions, des formalités… Peut-être qu’on peut dire que les yakuzas font partie de la tradition japonaise…

Vous continuez à vous intéresser au manga. Qui sont les auteurs qui vous inspirent actuellement ?

Je m’intéresse toujours aux jeunes mangakas qui ont du talent.

En ce moment c’est : Toranosuke Shimada, Tsuchika Nishimura, Keigo Shinzo et Takehito Moriizumi.

Sinon chez les mangakas vétérans : Minoru Furuya, Minetaro Mochizuki que j’apprécie depuis toujours.

À écouter :

Radio Pulsar

Ondes à Bulles

À lire :

Manga News

L’Actu et les Inrocks